• Le processus de recrutement des cadres n’a jamais été aussi long

  • Les DRH ne s'en cachent pas: depuis 2013, les délais entre la réception de la candidature et la sélection finale se sont allongés. Les entreprises françaises sont même championnes du monde en la matière. En cause, l'abondance des CV reçus, mais pas seulement.

    Les candidats en savent quelque chose: ils doivent se montrer de plus en plus patients pour avoir un retour sur les CV envoyés. Selon une étude réalisée par Glassdoor l'année dernière, le processus de recrutement prend 32 jours en moyenne. Un délai sans équivalent dans le monde. Pour comprendre les raisons de cette spécificité française, le Cabinet Robert Half a interrogé près de 200 DRH.

    53% estiment que depuis 3 ans, les délais sont plus longs, voire beaucoup plus longs pour 10% des personnes ayant répondu à cette enquête. Première explication: le contexte économique défavorable. Pour plus de quatre DRH sur dix, les délais se sont allongés car ils reçoivent de plus en plus de CV pour chaque offre publiée. Ce qui nécessite plus de temps pour faire la première sélection

    Des candidats lassés qui passent à la concurrence

    Le manque de candidats qualifiés sur certains postes allonge également les délais de recrutement. C'est l'argument invoqué par 56% des DRH. "Embaucher une nouvelle personne est une décision importante pour une entreprise", commente, Noémie Cicurel, directeur de Robert Half Intérim. Les DRH y regardent à plusieurs fois pour faire leur choix sur un poste qu'elles jugent clé. Ce qui au final, est contre-productif car les profils les plus recherchés finissent par être courtisés par d'autres entreprises. 49% des DRH interrogés confirment qu’il leur est déjà arrivé de voir un candidat leur passer sous le nez.

    Donner au candidat un calendrier du process de recrutement

    La solution pour le recruteur: ne plus hésiter quand on a face à soi une personne de talent, en priorisant ses attentes en termes de compétences et de savoir-être.

    De plus, il faut donner de la visibilité au candidat sur le processus de recrutement. "Un point essentiel est de donner le calendrier des rendez-vous dès le départ et la date définitive de réponse", conseille Noémie Cicurel.

    Enfin, le processus de recrutement s'allonge parfois du fait même du candidat. 34% des DRH ont ainsi eu affaire à un postulant qui, une fois retenu, s'est montré plus exigeant que prévu et avec lequel aucun contrat n'a pu être signé.

    26/11/2016 - BFM Business